• Au bon accueil


    8 commentaires
  • Love 01

     

    Love 01

     

    Love 01

    Deux formats différents et probablement un encore plus grand bientôt...

     Love (01-A4) - numéroté de 1 à 50 - format : 28 x 19 - 50€

    Love (01-A3) numéroté de 1 à 50 - format : 40 x 27 - 80€


     

    votre commentaire
  • Une découpure prend beaucoup plus de relief quand elle est décollée de son support. L'ombre lui rajoute une dimension indispensable.

    Les fixations murales que je propose sont composées d'une vis, d'un écrou à sertir détourné de sa fonction et d'un aimant.

    Les fixations      Les fixations

    Les fixations      Les fixations

    Les fixations

    Avec ce système vous pouvez fixer votre découpure dans n'importe quel support. Il vous suffit d'un tournevis cruciforme. Pour les murs en placo, inutile de mettre une cheville, vous pouvez visser directement dedans. Pour les autres, de type brique, pierre, béton, etc... vous ne pourrez pas vous en passer. 

    Chaque découpure est livrée avec ses fixations, 2, 3 ou 4 suivant le modèle.  Chaque aimant a une force d'adhérence de 1,2 kg. Les découpures ne sont pas des objets très lourds, Damned ! par exemple, fait 660 g pour une dimension de 39 cm de large par 25 cm de haut. 2 aimants suffisent amplement à le faire tenir. Mais pour une question de stabilité, il est livré avec 3.





    2 commentaires
  • Au départ, tout commence avec un crayon et une feuille de papier. Je fais mon croquis, je le scanne, je l'atténue, je l'imprime, je redessine les contours, je scanne à nouveau et le dessine en vectoriel sur l'ordinateur. L'interêt du vectoriel c'est qu'une fois que cela a été fait, je peux l'avoir à la taille que je veux. De 5 mm de large à 50 km, le fichier est toujours le même. Je peux donc produire les pièces présentées ici en différents formats. Une plaque acier faisant 2 m x 1 m, on peut très bien imaginer n'importe quelle découpure dans ce format. Et bien plus encore en soudant  les tôles. Si vous avez des envies de gigantisme, n'hésitez pas à m'en faire part !

    Tous les dessins et toutes les typos sont dessinées par moi. Je n'utilise pas de typo d'ordinateur. Plus tard, dans le futur, j'aimerai faire appel à d'autres dessinateurs, graffeurs ou calligraphes, ça me plairait assez de découper le travail des autres. J'ai déjà quelques noms en tête, mais si vous connaissez du monde de talent, je suis ouvert.

    Une fois le dessin fait en vectoriel, je l'imprime au format, colle mes feuilles sur des radiographies puis découpe tout ça au cutter. Les radios c'est pratique. Ca ne casse pas, c'est super solide et ça se découpe bien. Et ça resiste au traitement que je leur inflige. Une fois mon modèle radio fait (réutilisable à loisir), je le pose sur ma tôle, un coup de bombe de peinture pour marquer l'empreinte (comme un pochoir mais à l'envers), et c'est parti. Je peux me lancer dans ma découpure. 

    La fabrication des découpures

    Ici, toutes les étapes de "Lovons Nous". Au départ le croquis fait un peu plus de 6 centimètres de haut. Et en passant au tracé des contours à changé de fleur...

    La pièce est réalisée généralement dans une tôle d'acier d'1,5mm d'épaisseur à l'aide d'un découpeur plasma. Cet outil, pour faire simple (mais techniquement complètement faux) est une sorte de méga chalumeau très fin et très puissant combiné avec de l'air comprimé. Ça envoie à peu près 16000 degrés et peut découper jusqu'à 1 cm d'épaisseur. Mais ça, c'est pour le mien, qui est le plus petit de sa gamme. On peut l'utiliser en manuel (comme je le fais) ou avec une table de découpe relié à un ordinateur.

    Ensuite la découpure est meulée avec une... meuleuse. Ce qui me permet de les rendre brillantes en laissant ça et là quelques traces de la couleur de base de la tôle (gris - noir) ou des petites touches de rouille particulièrement seyantes. Ça attenue le côté trop bing bling d'une pièce totalement brillante et lui donner un côté un peu plus rock n'roll.

    Enfin, pour terminer, un petit coup d'antirouille incolore, histoire que la découpure ne vire pas au brun orange dans l'année, se ternisse et perde de son éclat. 

    Et voilà, c'est prêt. Plus qu'à passer à table !




    votre commentaire
  •  

    Les Bulles : miam, oh & zut !           

    Miam ! - numéroté de 1 à 50 - format : 24 x 16 - 60€

    Oh ! - numéroté de 1 à 50 - format : 20 x 15 - 50€

    Zut ! - numéroté de 1 à 50 - format : 24 x 16 - 55€

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires